Annonces

Offres d'emplois, stages, appels d'offres et propositions de services


Détail de l'annonce réf. 18100207

Publication STAGE du 18 octobre 2018

Stage Jazz, Jazz au Manot, JaM

ASSOCIATION LOI 1901 LEO JAZZ ANSAMBLE • Formation, enseignement • Sainte Dode (32)

L'association LEO JAZZ ANSAMBLE propose aux musiciens (-nes) un stage d’été en immersion complète dans la musique, dans un cadre champêtre, entourés de professionnels et pédagogues reconnus et passionnés.

 L’objectif de ce stage est le perfectionnement instrumental et surtout l’approche du jeu en groupe.

 Afin d’optimiser le travail, le nombre de stagiaire est limité à 10 .

 Pour ce nouveau stage, l’accent sera mis sur la transmission orale afin de privilégier une approche par l’écoute et par là même d’ aider les participants à se libérer des partitions pour apprécier la liberté et le plaisir de jouer ensemble.

 Dates du stage 2019

 Du 08 au 13 Juillet inclus

 *** Début des inscriptions : Octobre 2018 ***

 Contenu du stage

 Le matin est consacré à la pratique instrumentale et l’étude par sections, l’après-midi à la pratique collective et à la mise en pratique. Il s’agit bien entendu de perfectionner la pratique de son instrument mais surtout son approche et sa connaissance du Jazz. La pédagogie sera donc différente selon l’instrument. Le but est de donner l'ensemble des techniques qui facilitent le jeu en formation, petite ou plus grande.

 1. Pratique en Ateliers

 Les musiciens sont regroupés en ateliers en fonction de leur rôle au sein d’un orchestre de Jazz.

 Chaque stagiaire bénéficie ensuite de cours et conseils particuliers afin d’appliquer ces notions à son niveau de pratique.

 Sont abordés entre-autres sujets :

  • Etude de thèmes

  • Pratique de l’improvisation (rythme, mélodie, phrasé, etc.)

  • Interactions (contre-chant, plusieurs voies)

  • Ecoute

  • Répartition des rôles de chacun en pratique

  • Placement rythmique

  • Harmonie

  • Improvisation

  • Etude et pratique rythmique

  • Improvisation et accompagnement

  • Préparation à la pratique de groupe de l’après-midi

 

 2. Pratique d’ensemble

« Le Jazz est l’art de jouer ensemble ».

Une grande partie du stage est donc orientée vers cet objectif.

 Le groupe est “coaché” par un enseignant attitré qui accompagne celui-ci tous les après-midi jusqu’au concert de fin de stage. C’est lui qui propose et arrange les thèmes étudiés durant le stage, selon le niveau et les souhaits thématiques de chaque participant.

 

3. Jam sessions

Chaque jour, une Jam Session réunit tous les stagiaires et ceux qui le souhaitent peuvent mettre en pratique immédiatement leurs nouveaux acquis dans une ambiance décontractée. L’équipe pédagogique participe également aux Jam sessions afin de jouer avec les stagiaires. Des invités prestigieux seront invités et participeront à ces soirées. Le seul but est de jouer ensemble et de passer une bonne soirée. Ces jams permettent aussi de comprendre les règles de la scène, d’y trouver sa place et d’y prendre du plaisir.

 

L’équipe pédagogique

 Elle est constituée de trois musiciens professionnels, et aussi pédagogues reconnus.

 Yannik Seddiki , Jean Marc Caron, Patrick Mullié

 Voir les biographies en fin de brochure

 

Le programme

 Le stage est organisé sur six journées, du lundi au samedi.

 Lundi

  • à partir de 14h : arrivée des stagiaires, dépose des effets personnels, visite du site de stage et présentations générales

  • Fin d'après-midi : Installation des salles et musique d’ensemble pour le groupe.

 Mardi au vendredi

  • matin : Cours d’instrument commun puis individuel (voir Contenu du stage).

  • après-midi : Musique d’ensemble en groupe.

 Vendredi soir

  • Concert public de restitution du stage par les stagiaires

 Samedi

  • matin : Retour sur le concert de la veille et réflexion sur les axes d’étude à faire évoluer pour chacun après le stage.

  • midi : repas en commun, départ des stagiaire

  • En Résumé, JaM c'est:

  • 10h de cours particuliers

  • 8h de temps d’étude personnelle

  • 16h de travail en groupe avec le “coach”

  • 10h de répétitions de groupe + des jam sessions

  • 2h de concert

 

Le lieu du stage

 Le stage se déroule à Sainte Dode.

Sainte-Dode est une commune française située dans le département du Gers en région Occitanie.

Au pied des Pyrénées, la région offre de nombreuses activités touristiques et...culinaires. A proximité immédiate, le célèbre festival de Jazz de Marciac.

 

 L’hébergement au gîte

 L'hébergement se fait « Au Manot », magnifique résidence offrant confort, espaces et sérénité. Nos hôtes proposent des chambres très spacieuses et décorées avec raffinement. Vous pouvez découvrir ce lieu magique sur http://aumanot.fr/ . Possibilité de réserver en chambre individuelle ou en chambre double (voir tarifs). Chambres avec salle de bain.

Les stagiaires qui souhaitent rester plus longtemps avant ou après le stage peuvent le signaler afin que nous les mettions en relation avec le responsable du gîte.

La restauration

 Matin : un petit déjeuner avec des produits bio « du coin, » parfois fait maison (pain, beurre, confitures, fruits, jus) + le bienveillant café, ou thé, ou ricoré, ou ce que l'on veut...

Midi : des paniers pique-nique bien garnis avec produits du coin évidement (pain, légumes, fromages, charcuterie, boissons fraîches ou tempérées, fruits...) pour que nous puissions manger tous ensemble où nous le voudrons et au moment de notre choix, en fonction du travail musical...

Soir : un repas à table entrée-plat ou plat-dessert selon l’inspiration de nos hôtes, avec quelques boissons offertes pour que personne ne se dessèche...

Les salles de musique

 Plusieurs salles de musique, attenantes au gîte sont à la disposition de l’équipe pédagogique pour les cours et la pratique d’ensemble. Les stagiaires peuvent donc passer la semaine sans avoir à se déplacer mis à part pour les promenades. Par ailleurs, plusieurs salles d’étude, situées à proximité du lieu du stage, sont mises à disposition des stagiaires afin qu’ils puissent répéter durant leur temps libre. Concerts en plein air, si le temps le permet.

 Coût du stage

 our tous les stagiaires, quel que soit l’hébergement retenu :

  • Participation au stage : 330 € (Tarifs réduits RSA, chômeurs, étudiants, -18 ans : 270€)

 Coût de l’hébergement et de la restauration

  • Hébergement en pension complète en chambre individuelle du lundi après-midi au samedi après-midi, 5 nuits : 320€ (2 chambres disponibles)

  • Hébergement en pension complète en chambre partagée (2 lits) du lundi après-midi au samedi après-midi, 5 nuits : 280€ (2 chambres disponibles)

 RECAPITULATIF des TARIFS :

formule 1 : Stage seul. 330€

formule 2 : Stage + hébergement en chambre individuelle + repas : 650€

formule 3 : Stage + hébergement en chambre double + repas : 610€

 Nous attirons votre attention sur les tarifs exceptionnels de l'hébergement et des repas, étant donné les prestations et la qualité gastronomique proposés.

(5 petits déjeuners, 5 repas du midi, 5 repas du soir)

 

 Modalités de candidature

 Le stage est ouvert aux musiciens (-nes) et chanteurs (-ses) ayant un an de pratique instrumentale minimum Il n'est pas nécessaire de connaître les bases de l’harmonie, des grilles et de l’improvisation., le stage y pourvoira...

 L’inscription s’effectue en remplissant le formulaire de candidature à Jazz au Manot « JaM »(Fiche d’inscription en finde brochure). Compte-tenu du nombre de place limité à 10 stagiaires et de l’homogénéité nécessaire pour la constitution du groupe, l’équipe pédagogique valide les inscriptions et confirme aux stagiaires leur participation après réception de leur dossier complet.

 Si le candidat est retenu pour le stage il confirme alors son inscription en envoyant par courrier le chèque de participation au stage (non remboursable) ainsi que le chèque d’hébergement (pour les stagiaires hébergés au gîte) . Les chèques sont à intituler à l' odre de LEO JAZZ ANSAMBLE.

 Les chèques ne sont pas encaissés avant la date du stage.

 Les stagiaires étrangers ont la possibilité de régler par virement.

 Aucune inscription ne peut être considérée comme définitive tant que les règlements ne sont pas parvenus à LEO JAZZ ANSAMBLE, association organisatrice.

 Précautions diverses

 

Instruments et matériels à apporter :

  • Chanteurs : Micro et petit ampli pour la pratique libre (facultatif)

  • Batteurs : Baguettes (en bon état), balais, cymbales (facultatif) et pourquoi pas sa propre batterie...

  • Pianistes / organistes : un clavier et un casque pour leur pratique personnelle. Un ampli.

  • Guitaristes : Instrument, ampli

  • Bassistes / contrebassistes : Instrument, ampli

  • Trompettistes, saxophonistes, trombonistes, violonistes, etc. : Instrument

 

Pour tous les stagiaires :

  • partitions ou grilles personnelles (pour les Jam sessions)

  • pupitre

  • de quoi noter

  • de quoi enregistrer (facultatif)

  • ordinateur (wifi au gîte), tablette, clé usb, écouteurs (pour ceux qui en possèdent)

 

  • A noter : les enregistrements seront autorisés uniquement après accord spécifique sur place des enseignants concernés et pour un usage rigoureusement personnel.

 

 Yannick Seddiki

 

Originaire de Valenciennes, Yannic débute l'apprentissage de la musique à l’âge de 8 ans au conservatoire municipal de Denain. Philippe Keler, professeur de piano, lui transmet la passion de l'instrument et l'art de l'interprétation à travers les oeuvres des plus grands compositeurs (Beethoven, Schumann, Chopin...). Yannic poursuit ses études au Conservatoire de Cambrai avec Frederic Vaysse-Knitter et Anael Bonnet, puis au C.R.D de Roubaix aux cotés d’Olivier Penven où il obtient sa médaille d’or de Piano Classique en
2008. Il y perfectionne son jeu et son répertoire (Ravel, Prokofiev, Ligeti...). Tout en étant très attentif au contexte musical actuel, et ceci en parallèle du D.E.M Classique, Yannic complète sa formation par une licence en Musicologie à l'université de Lille avant
d’enseigner et de collaborer à de nombreux projets musicaux.
Sa technique pianistique et sa culture musicale lui permettent de jouer dans différents styles de groupes : Rythm’n Blues, Soul, Rock, Chanson Française. C’est en intégrant par la suite un Big Band en 2011 qu’il découvre le répertoire des standards. Surpris par cette
importante histoire du jazz, il décide alors de l’étudier au Conservatoire de Douai aux cotés de Phil Abraham, Raphael Debacker, Thomas Grimmonprez ainsi que lors de stage avec Benoît Sourisse, Bruno Martinez, d’atelier avec Christophe Hache, Jérémy Ternoy au
Conservatoire de Lille ou encore plus récemment lors de Master class avec Yaron Herman et Hugh Coltman dans le cadre des projets pédagogiques du Tourcoing Jazz Festival.
Yannic plonge dans le jazz et monte son propre groupe à formation variable, le « Seddiki Jazz Band » . Conscient que l’apprentissage de cette musique passe par la scène, Il développe alors son groupe en association afin de se créer des conditions de travail
(comme un local de répétition qu'il met à disposition d'autre musiciens), et d’organiser des concerts dans divers lieux et mettre en avant les artistes jazz de la région.
Passionné par les musiciens de la scène jazz actuelle tels que Yaron Herman, Tigran Hamasyan, Mark Guiliana, Dhafer Youssef, Shai Maestro et Avishai Cohen, il monte 2013 avec Tom Laffolay (basse) et Thomas Vasseur (batterie) un premier trio basé sur la
composition et la reprise de répertoire moderne qui aura l’occasion de jouer au Festival de Jazz de Montonvillers (80). Il rencontre par la suite Jean Marc Caron (contrebasse) et Patrick Mullié (batterie) lors d’un « boeuf » lillois (2014) où il trouve l’opportunité de travailler son jeu à travers le Cool jazz, Be bop et Hard bop et mettre ainsi en pratique son goût pour les pianistes phares de l’histoire du jazz comme Ahmad Jamal, Mcoy Tiner, Bill Evans (pour lequel il a un projet de reprise « Just Friends Trio, remember Bill Evans »
avec Chris Belpieri à la batterie et Pierre Crétel à la contrebasse. Yannic trouve dans au Trio l’espace nécessaire à sa créativité. C’est tout naturellement vers celle-ci qu’il se tourne aujourd’hui. Développer un univers mêlant toutes ses influences, sa culture et reflétant sa propre personnalité. Une tournée des festivals, des prix du public remportés lors de tremplin tel que golden jazz en Nord et le festival "des rives et des notes" suite à la sortie en mars 2017 chez inouïe distribution, de son premier album en trio nommé opus 1... Aujourd'hui, un deuxième album en trio ainsi qu'un album en piano solo sont en préparations, tout en continuant d'accompagner des artistes tel que Steward Forbes (saxophoniste britannique) ou Judith Niemarck (chanteuse jazz américaine). « Il parle d'une voix douce, plus à l'aise sur les touches de son piano que sur celles de son téléphone. Yannic Seddiki préfère d'ailleurs parler de sa musique que de son parcours. Une musique jazz, à laquelle pourtant il ne se prédestinait pas. "Je viens du classique, explique celui qui donne également des cours de piano. J'ai commencé par le Conservatoire de Denain où j'avais comme professeur Philippe Keler. Ensuite j'ai continué à Cambrai."Un métissage qui rend hommage à ses origines, kabyles, et surtout aux musiciens qui lui ont fait découvrir le jazz, "des pianistes israëliens surtout, comme Shai Maestro, Yaron Herman, ou Avishai Cohen". Résultat : un album entraînant et accessible, même pour les non-initiés.Coup de coeur du publicTout laisse à penser que ce jeune artiste du Nord a devant lui une grande carrière de jazzman. D'abord, parce qu'il a été vite repéré. En 2011, un premier Big Band le contacte pour l'intégrer à la formation. Et puis parce que le public adore...
u
n parcours dans le piano classique qui l'amène à suivre des études de musicologie, à Lille avant de rejoindre le Conservatoire de Roubaix. C'est là que le déclic se fait. "J'avais envie d'élargir ma culture musicale, alors je suis allé à la médiathèque de Roubaix qui est vraiment exceptionnelle. Et par hasard, je suis tombé sur un album de Avishai Cohen", explique l'artiste. Un coup de foudre musical qui va l'inciter à se plonger dans les standards du jazz - courant musical qu'il ne quittera plus. « 

FRANCE INFO 2018

 Jean Marc Caron

 

Actif dans le jazz et l’improvisation, Jean Marc Caron a une approche personnelle de lacontrebasse. C’est en effet en autodidacte qu’il commence son apprentissage de l’instrument. Avec les BLUE TIME SHAKERS participation en 2014 à Jazz en Nord,Bay Car blues festival; Festival blues SUWALKI (pologne);. Il se produit également en solo, ainsi qu’en duo aux côtés de Fabrice Castelain (piano). Il participe en 2014 au festival de Varsovie (Pologne), avant de jouer en Bourgogne dans le cadre des concerts de « la Maison Bleue » . Il forme en 2016 un quintet avec Alain Bugelli au sax alto, Christophe Motury à la trompette et au bugle, et les membres de son trio lillois (Fabrice Castelain, p.; Patrick Mullié , batterie.). Il participe avec ce groupe (le "LEO Jazz Ansamble") à une tournée en Pologne, de Cracovie à Varsovie, jouant en particulier dans le cadre du Krakow Summer Jazz Festival. et du Festival de Thèatre de rue. Une vidéo présentant ce quintet est réalisée à cette occasion, visible sur ce site sur la page "A qui s'adresse ce stage?". Musicien original et très demandé, Jean Marc Caron est très présent sur la scène du jazz hexagonal. Il est en outre, depuis 2013, le contrebassiste du CCM Trio, avec lequel il se produit sur toutes les scènes actives du Jazz.

 Patrick Mullié

 Trompettiste de formation, il joue du jazz Nouvelle-Orléans avec le groupe de son lycée de 1972 à 1975. La rencontre avec le contrebassiste André Joly (1932-2007) lui offre la possibilité de participer aux projets du groupe Jazz Combo en tant que batteur. Autodidacte, il écoute tous les batteurs « historiques » de Zutty Singleton à Sunny Murray, mais s'attarde surtout sur les styles des grands batteurs bop et des grands batteurs de big bands. Sa rencontre en 1977 avec Art Blakey le pousse définitivement vers le hard bop. Il joue alors successivement avec Label Five, Trio Alpha, Arlequin Quartet, se produisant dans tous les clubs de la région lilloise ainsi qu'en Belgique et

 

en Allemagne. Il fréquente quotidiennement, de 1981 à 1984, La Boîte à Musiques, club de jazz lillois, où il rencontre tous les musiciens de jazz en vue dans les années 1980. Il devient en 1985 le batteur de l'Orchestre régional de jazz du Nord-Pas-de-Calais, avec lequel il accompagne notamment Johnny Griffin.Il se produit en Angleterre avec le saxophoniste américain, notamment au festival de Folkstone en juin 1990.

 

En 1988, il fait une rencontre décisive : le contrebassiste Michel Gaudry. Avec lui, il accompagne

Turk Mauro, Jack Van Pool, Jeanot Rabeson, Gérard Badini et bien d'autres. Il anime les tournées

estivales du Nocturn Jazz Quartet dans le Périgord noir de 1989 à 1995. Il participe à des sessions

avec Clark Terry, Sonny Constenzo. Il est le batteur résident des jazz clubs Le Caveau de la Treille,

Le 30 et L'Angle Saxo à Lille. Avec le quartet "Hot Sphère" (Hugues Rouzé, sax., Jean Marie

Quiquenpoix, piano, Alain Raman, bass) il donne des séries de concerts en France avec Eric Barret

(ténor sax.) et Jean-François Canape (trompette). Il est le batteur du quartet de Francis

Bourrec( ténor sax.) avec lequel il tourne pendant deux années. En 1999, il crée le Patrick Mullié

 

Trio, avec le pianiste Fabrice Castelain et à la contrebasse, Alain Raman, Bara Ravaloson, Sébastien

Dochy, et Jean Marc Caron (successivement). En 2001:(Juillet et Août)il participe à une tournée

avec Jean Christophe Tant, guitare, Christophe Hache, contrebasse, et le saxophoniste ténor Julien

Favreuil. A quatre ils assurent tous les soirs un concert à Saint Jean de Luz en alternance avec le

groupe "les Haricots Rouges". Il accompagne pour ses concerts lillois le guitariste polonais Jarek

Smietana. Il a également participé aux festivals de Mönchengladbach(D), de

Hoeillart(B),Maastricht (NL),et, en France, Sarlat (1988-1991), Roubaix (1987), Dunkerque (1981),

Côte d'Opale (1991,1993), Barcelonette (1991), entre de nombreux autres. Il se produit avec le

saxophoniste ténor Alain Maréchal au "Caveau de la Huchette", au "Petit Journal Montparnasse" à

Paris. Donne avec son Trio des concerts dans la cave du "38 Riv'", club parisien tenu par Vincent

Charbonnier,contrebassiste du trio de Jacques Loussier pendant de nombreuses années.En 2014, ilrée les "Samedis Jazz du Café Citoyen" à Lille, qui offrent aux solistes de passage la possibilité de se produire sur une scène lilloise reconnue. En 2012 il fonde "Pour le Jazz", structure entièrement consacrée au jazz et à ses musiciens. "Pédagogue du Jazz", il anime des conférences, organise des concerts "didactiques" pour les écoles et les colléges. Il crée en 2012 le concours "Jazz Combos", qui récompense les jeunes talents amateurs du Jazz. (voir sur le site "Pour le Jazz"les lauréats du concours). L'année 2015 voit naître un trio piano-contrebasse -batterie avec le fantastique Thomas Mayeras au piano et Jean Marc Caron à la contrebasse. Parallèlement, Patrick Mullié se produit à Paris, à Valenciennes et au Festival « Nuit du Jazz » à Solesmes, avant une tournée d'été qui le mène sur bien d'autres scènes. Il forme en 2016 un quintet avec Alain Bugelli au sax alto, Christophe Motury à la trompette et au bugle, et les membres de son trio lillois (Fabrice Castelain, p.; Jean Marc Caron,cb.). Il participe avec ce groupe (le "LEO Jazz Ansamble") à une tournée en Pologne, de Cracovie à Varsovie. Il participe avec le TCM Trio au premier "Morvan Jazz Festival", organisé par l'association "Jazzonotes" en Juin 2017. Il est l'invité spécial du trompettiste Colin steele[1] pour deux concerts dans le prestigieux "the jazz bar" [2] à Edimbourg (Ecosse) début 2018. En Septembre 2018, Patrick Mullié reforme un trio "de prestige" avec Sébastien Dochy à la contrebasse et Yannick Seddiki au piano pour accompagner Stewart Forbes [3], saxophoniste britannique, pour le "Stewart Forbes French Tour 2018"

 

STYLE: Le jeu de Patrick Mullié s'attache à fournir aux solistes les bases idéales aux développements de leurs idées harmoniques.Sa prédilection pour le jazz bebop, hard bop et son admiration pour Thélonious Monk font de Patrick Mullié un batteur résolument swinguant et attentif aux idées des solistes qu'il accompagne. Ses "solos", très inspirés par ceux d'Art Blakey, sont toujours énergiques et efficaces.

 

Discographie

 

  • Fuite de Jazz 1994, collectif des Musiciens de Jazz du Nord.

  • Tribute to Art Blakey avec le "Alain Maréchal Quartet" (distribution: CODAEX et Passavant Music) (2011)

  • Night and Day [1] avec Solo Gomez. Label : Passavant. Référence : PAS325076. EAN : 3491423250764. Date de sortie : 30/05/2012

 

Notes et références

 

  • Aller↑ Revue "Stéréo Prestige et Image" décembre 2011: Night and Day Batteur Magazine numéro 284 Octobre 2014: page 8

 

Jazz Hot, Mars 1991.

Jazz Magazine, Février 1993

.Jazz Journal, Mars 2013.



Association LEO JAZZ ANSAMBLE

Association loi 1901 numéro : W595027266. Préfecture de Lille
Siège social : 107 rue d’Artois, Boîte 15, 59000 LILLE

 

Au Manot : 
32170 Sainte Dode

06 29 70 84 53 (Sophie)
09 87 04 34 81
aumanot@protonmail.com

 

 

Caractéristiques
Offre de stage

Contrats proposés :

  • Contrat de professionnalisation

Temps plein

Pour plus d'informations :
Silhouette

Créez votre compte,
personnalisez votre espace.

Connexion Inscription

Outil de la filière musicale

  • Possibilité de publier jusqu'à 3 profils afin de mieux présenter la pluri-activité des pros.

    Créer un profil
  • Un référentiel de missions et compétences orienté musique, pour faciliter le recrutement.

    Publier une annonce
  • Une mise en relation pour faciliter la construction de son réseau pro.

    Ajouter des contacts

Irmawork, un service de l'Irma

Irma logo

L'Irma est un centre d'information et ressources missionné par le ministère de la culture pour aider les professionnels de la musique à développer leurs activités
Il propose :